Ports animation-loisirs

La démarche a pour objectif de définir des bonnes pratiques afin d’assurer la tranquillité des riverains et un usage partagé qui soit bénéfique pour tous. Elle s’appuie sur le respect des obligations légales et réglementaires applicables et des prescriptions de HAROPA-Ports de Paris, ou de la Ville de Paris.
- Ports de Paris

Publié le

Les ports de Bercy et La Gare et les ports d’Austerlitz et La Rapée ont signé une Charte des usages spécifique à chacun, en fonction de leur contexte. Elles recouvrent néanmoins des engagements communs :

Réglementation


Tous les établissements situés sur le port relèvent de la réglementation applicable aux Etablissements Recevant du Public.

 

Diffusion sonore


Les établissements présents sur les ports exercent  une variété d’activités diurnes et nocturnes qui entraînent l’utilisation de la musique amplifiée. Les représentants des bateaux et des terrasses s’engagent dans la Charte à en minimiser les impacts. Un rappel des bonnes pratiques est affiché dans chaque bateau et sur chaque terrasse.

 

Tapage


La fréquentation des ports et de la passerelle par des populations très variées et pas toujours respectueuses de la tranquillité des habitants, du site ou des exploitations, génère un tapage nocturne difficile à contrôler. Un service de gardiennage est missionné par HAROPA – Ports de Paris pour faire le lien entre exploitants, usagers et riverains dans un but de prévention.

 

Hygiène


 Les usagers qui fréquentent les ports pour se rendre sur les péniches ou pour pique-niquer en plein air amènent quantité de détritus, de dégradations matérielles et de pollutions olfactives. La Charte met en place un encadrement sanitaire plus strict. Cela concerne : abandon d’ordures, déchets, verre brisé, objets et urine sur la voie publique.

 

Cadre de vie


Le bassin des ports est un espace unique à Paris, vaste, ouvert et bénéficiant de la proximité de la Seine. Il représente une opportunité pour créer un espace convivial et partagé. Le besoin d’aménagement et d’activité demeure, il s’agit donc de poursuivre la réflexion collective.